PÊCHE

Si vis pacem, part à la pêche !

 

Qu’on soit très jeune ou un peu moins, riche ou pauvre, la pêche a toujours été un plaisir pour chacun et que ce soit à la canne, à la moule ou au jig.

A l’UNM, c’est l’activité la plus pratiquée.

Eh oui ! Si la météo est bonne, on voit souvent un petit bateau jaune aller poser ses gireliers. Oh, il ne nous dira pas où et qu’elle tête il fait quand on le croise en pleine mer ! Mais il n’est pas avare de conseils.

Le soir, c’est souvent un semi-rigide qui revient avec des prises qui en font baver plus d’un, encore un dont les points GPS restent un secret.

Et tout au long de l’année, que ce soit en famille ou entre amis, on part à la pêche…

En fait, si on ramène du poisson on est content et si on n’en ramène pas, tant pis ! On aura passé un bon moment loin des tumultes de la ville.

Cette tradition vieille de centaines d’années apporte toujours calme et quiètude à qui la pratique et de bons repas pour les meilleurs.

 

Une sortie de pêche à l’UNM

 

Quand les participants arrivent vers 6h30-6h45, une âme bienveillante les accueille avec un bon café, se charge de prendre les inscriptions et de donner les dernières instructions.

 

La nuit est encore bien présente quand on entend les moteurs chauffer.

7 heures, c’est l’heure de partir. Rendez-vous sur le site de pêche pour taquiner la girelle.

Le lever du soleil dans la rade est magnifique, et c’est avec les yeux encore embrumés que les premières lignes partent à l’eau.

Si ça pite ? Ça dépend des jours et des coins vous répondra t-on !

Mais ce qui est sur, c’est que chez nous on ne passe pas à Saumaty avant de prendre le large !

Alors, on envoie, on remonte, on démêle les nœuds, on remonte la ligne cassée. On remet à l’eau le serran trop petit, l'algue farceuse, et on raille le collègue qui n’achoppe rien. On grignote le bon casse croûte préparé pour l’occasion et on rigole.

Pendant ce temps ça s’active sous le figuier. On nettoie et prépare tout ce qu’il faut pour le retour des participants.

11h30, c’est l’heure de la pesée.

On est fier d’exhiber ses prises, ou jalouse le seau du voisin.

La remise des prix approche, les lots sont toujours très sympas et il y en a pour tous les goûts et pour tout le monde. Cela va du sondeur aux leurres, de la canne à pèche qui campe sous l’eau depuis des années, pleine de concrétions, aux œuvres d’art, en passant par les extincteurs et autres articles en tous genres. C’est un moment vraiment sympathique, les participants sont tous vainqueurs et ravis de repartir avec un souvenir de cette matinée.

Vient l’heure de l’apéro, et oui une matinée en mer ça donne soif. On discute technique, site, on rallonge de nombreux centimètres à la taille des poissons péchés, leur nombre, Oh, on est à Marseille quand même ! Et on rigole encore.

Les discutions se poursuivent à table autour d’une sardinade, de grillades, de moules-frittes, cela en fonction des idées des organisateurs et qu’est ce que ça tchatche… souvent un concours de boules est organisé à la fin du repas pour ne pas se quitter si vite et prolonger les festivités.

 

Les pêcheurs sont de plus en plus nombreux au rendez-vous. Chaque années, 2 à 3 sorties en mer sont organisées, pour le plus grand plaisirs des plus jeunes et des plus anciens.

 

TAILLES RÉGLEMENTÉES

SORTIES PÊCHE en IMAGES…

 
  • Facebook union nautique marseillaise
  • Chaîne Youtube de l'UNM